13 Jan 2012

Un disque qui dure…

Category: Hardwareadmin @ 23:48

…ça ne s’est jamais vu. Fort heureusement, vous pourrez faire appel à Rémy via son entreprise Diskcard, spécialisé en récupération de données sur disques durs. Peu importe la marque, le format, la taille, il « adore les enquêtes numériques » selon ses propres mots, et croyez-moi, il renverrait Columbo faire la circulation… Vous pouvez lui confier vos données sans hésiter (données-les lui !…), satisfaction garantie. Le must : un contact fort sympathique, un suivi de votre dossier à la trace et des indications sur l’avancement de la récupération pendant toute la durée du traitement, un devis gratuit et un prix libre, et un service au top ! Aucune comparaison avec les grandes entreprises du secteur (défectueux haha), vous aurez là un vrai passionné qui se fera un plaisir de s’occuper de vos puces servo qui chauffent, de vos eeprom qui se mettent en grève permanente ou de vos (tables de) partitions corrompues, mais également de vos raids en rade, de vos serveurs qui ne servent plus ou de vos NAS à la masse : rien (ou presque) ne lui fait peur. Et si vous avez déjà eu affaire à lui, ajoutez un commentaire pour étayer mes arguments 🙂

Étiquettes : , , , ,

5 Réponses à “Un disque qui dure…”

  1. JOUHANNEL Frédéric a dit:

    Un ordinateur portable qui surchauffe (ventilation bouchée par une feuille) et c’est le drame : le disque dur lâche. Après bien des hésitations (Est-ce que les données dessus valent le coup d’être récupérées ou pas ? Quel prix y mettre ? ….), des prises de renseignements sur les entreprises du secteurs, une personne me parle de Remy Sabatier. Après une première prise de contact, nous décidons (c’est l’ordinateur de ma femme) de nous tourner vers lui.
    Un suivi aux petits oignons : Il nous a tenu informé en temps réels du déroulement de chaque opération.
    J’ai reçu une copie du disque très rapidement : aucune perte de données.

    Maintenant, je fais des sauvegardes ….. Et je transmet ses coordonnées dès que j’en ai l’occasion.

  2. Fanch a dit:

    Témoignage agréablement bien écrit et représentatif de ses services ! Confier ses données sans avoir de garantie est toujours délicat, et c’est beaucoup plus rassurant lorsqu’il s’agit d’un vrai passionné dans la récupération de données. L’ayant vu manipuler un de ces disques dont les données avaient été perdues, je peux vous dire qu’il y met toute son énergie et au delà. Il trouve même le temps d’expliquer le déroulement des démarches !

    Content que RmY ai répondu à vos attentes Frédéric ! 😉 Je préfère désormais aussi doubler toutes mes données sur une sauvegarde distante à quelques 100€ que prendre le risque de tout perdre. (une nouvelle fois)

    Fanch

  3. Dr Récupération données disque dur a dit:

    Est ce qu’il possède une salle blanche pour les ouvertures de disques etc…Ou fait il seulement dans les pannes électroniques et logiques?
    Ceci dit les pannes logiques et electronique représente la majorité des pannes.

  4. admin a dit:

    En effet, il ne peut traiter que des pannes électroniques et logiques. Cela dit, il lui est déjà arrivé de faire (avec succès) un swap de têtes sur un disque dur de portable (c’était pour Frédéric, donc le commentaire est juste au dessus). Et il compte s’équiper d’une hotte à flux laminaire afin d’avoir encore plus de chances de succès pour de futures « opérations à disque ouvert ». Un passionné je vous dis 😉

  5. Rémy - Diskcard a dit:

    Merci Mwyann, c’est toujours agréable une pub sincère. J’ai une sainte horreur des spams et je résiste pour l’instant aux réseaux sociaux (hors Linkedin). Résolument, ma pub ne se fera que par des gens comme toi !

    Merci aussi, Frédéric et Fanch, j’apprécie sincèrement l’appui !

    Je réponds pour apporter précision au questionnement de Dr Récupération : Je ne suis effectivement pas équipé de salle blanche, ce qui ne m’empêche pas de bien connaître les pannes et symptômes. Dans 90% des cas je refuse la réalisation de travaux d’ouverture hors atmosphère protégée et j’oriente vers des confrères équipés. En général, une fois informés sur les risques et les variations de taux de réussite, mes clients comprennent et suivent mon conseil. À minima, ils remettent à plus tard leur projet de récupération si ce n’est pas urgent. Toutefois, ma démarche de facturation « à prix libre » a pour but initial de démocratiser l’accès à la récupération de données. Alors quand un client me dit explicitement que jamais il n’aura les moyens de payer un labo et que, si je ne tente pas l’opération pour lui, il le fera… et bien je lui fait signer un consentement éclairé et je réalise les travaux, pour lesquels j’estime avoir beaucoup plus de chances de réussite que lui.

    À toutes fins utiles, dans le cas de Frédéric, le disque était un mono-plateau de 40Gio 2’5 et il m’a fourni un disque compatible. (Note pour l’admin : si Frédéric ne souhaite pas que des informations sur son dossier soit divulguées, merci de supprimer cette partie de mon commentaire)

    Votre pseudo laisse entendre que vous êtes impliqué dans ce secteur, n’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations sur ma démarche.

Laisser une réponse