01 Sep 2010

Dis moi comment tu t’appelles, je te dirai à quoi tu sers

Category: Kood'gueuleadmin @ 22:10

Après avoir entassé autant de matériel informatique, et pas seulement des pièces détachées mais également des machines en tout genre, parfois même obsolètes, il est temps de se demander à quoi va servir tout ce bric-à-brac, me direz-vous ?… Et bien, la réponse est toute simple : il faut que ça serve. Et à quoi donc, me direz vous ?… Et bien, la réponse est toute évidente : à ce pourquoi ça a été conçu. Et pourquoi ne pas se servir d’une seule machine pour ça, par exemple un bon PC assez puissant, me direz-vous ?… Et bien, la réponse est toute trouvée : parce qu’il n’a pas été fait pour. Si vous vous posez encore des questions que vous me direz, lisez la suite…

Depuis quelques temps maintenant, devant la puissance grandissante des machines aussi bien de bureau que portatives, on remarque que ces engins multiplient les tâches à remplir. Par exemple, un PC de bureau ou portable est capable de faire n’importe quoi pour peu qu’on installe le logiciel qui va bien. Avec l’USB en prime, il est encore plus facile de brancher n’importe quel matériel, pour faire… n’importe quoi. Les téléphones portables, notamment les smartphones, sont de véritables mini-couteau suisses de l’informatique : jeux, internet, e-mails, musique, vidéo, organiseur, agenda, réveil-matin, et j’en passe (« et en plus on peut appeler avec ! » n’est-ce pas ?). Le problème avec tout ceci, c’est que ces appareils n’ont pas étés étudiés pour exécuter de multiples tâches (essayez de taper un mail sur le clavier d’un téléphone, ou d’exécuter plusieurs applications à la fois sans que le téléphone rame à mort…). Le principe de cette « mode » est qu’il faut que la machine sache tout faire, pour éviter l’encombrement et pour faire vendre (et vendre la machine la plus puissante possible). Mais une autre manière de penser est de penser à l’envers : de multiples machines, dédiées à une tâche. Illustration…

De quoi ai-je besoin ? Dans le désordre : Organiser ma vie, prendre des notes à la volée, travailler sereinement (même hors de chez moi), écouter – voire faire de la musique, jouer un peu pour me détendre, regarder quelques bons films/séries, geeker, faire des maths, faire du webmastering, gérer mon petit réseau même depuis l’extérieur.

De quelles machines je dispose ? Dans le désordre également : un serveur double-coeur avec plein de disque et de RAM, un petit serveur des familles en PII, une machine de bureau, une autre machine avec plein de cartes sons dedans, un Zaurus Akita, un Psion 5mx, un Psion Netbook Pro, un téléphone sous Android, trois calculatrices scientifiques à calcul formel, trois ordis portables dont un avec une connexion 3G illimitée et une Nintendo DSi.

Maintenant jouons à relier les points :

  • Pour organiser ma vie, quoi de mieux qu’un organiseur qui a fait et continue à faire ses preuves et ses adeptes : le Psion 5mx : allumage instantané, clavier AZERTY et écran tactile, alimentation par deux piles AA qui lui donnent jusqu’à 20h d’autonomie, OS EPOC (aujourd’hui appellé Symbian OS) disposant de tous les outils bureautiques : contacts, traitement de texte, dessin, enregistrement de sons, tableur, base de données, langage de programmation etc. Et rien d’autre : la très pauvre (mais disponible) communication avec l’extérieur (RS232 ou IrDA) en fait une machine très autonome et surtout dénuée de toute distraction (trainer sur le net, jouer, regarder ses mails), donc un gage de travail.
  • Pour prendre des notes à la volée, le Psion 5mx est tout à fait adapté, mais si je compte travailler plus longtemps, je peux également compter sur le Psion Netbook Pro, qui dispose d’un écran plus grand, d’un clavier plus confortable et de presque autant de connectivité (le Wifi en plus). Je n’ai pas besoin de plus qu’un traitement de texte, voire un logiciel qui me permette de saisir des croquis à main levé (merci les grands écrans tactiles).
  • Pour écouter de la musique lorsque je suis chez moi, un téléphone portable suffit (même un ancien téléphone recyclé en baladeur), mais il existe aussi les baladeurs numériques dans le genre iPod. Et si je veux écouter de la musique chez moi (ou bien en faire), quoi de mieux qu’une machine pleinement équipée de cartes sons professionnelles, casques de studio, enceintes 5.1 et logiciels spécialisés ? La configuration idéale, on ne peut rêver mieux. Et avec une machine dédiée, je suis sûr d’être efficace.
  • Pour les jeux, une machine munie d’une carte graphique suffisamment récente et décente suffit amplement. Sinon, il y a la Nintendo DSi, qui est une console de jeu, et pas une console Linux… Et si j’étais plus fan des jeux, il existe aussi des consoles de salon qui sont étudiées pour (pas de problème de compatibilité, de ralentissements… les jeux ont étés développés pour, et sont garantis de fonctionner à la perfection).
  • Pour faire des maths, il existe certes des logiciels puissants sur ordinateur… mais il existe évidemment… des calculatrices, et il y en a pour tous les goûts (de la 4 opérations à la scientifique graphique avec calcul formel). Leur puissance n’est peut-être pas comparable à celui d’un ordinateur, mais leur utilisation et leur conception est étudiée pour le mathématicien qui n’a pas envie de s’encombrer d’un ordinateur pour résoudre quelques équations et dessiner quelques graphiques.
  • Pour geeker, j’ai plein de vieilles machines, et mon Zaurus qui tourne nativement sous Linux. J’ai également quelques debug boards de circuits ARM et compagnie pour m’initier au développement embarqué.
  • Pour gérer mon réseau depuis l’extérieur ou pour accéder au Net, j’ai bien mon téléphone Android mais allez faire de l’admin système sur un écran tactile de téléphone portable… Le netbook avec l’abonnement 3G est parfait dans cette tâche, avec un grand clavier et un écran bien plus confortable, sans parler de la batterie qui a largement assez d’autonomie pour supporter une session d’administration en ligne de 4h.
  • Et ainsi de suite, vous avez compris l’idée.

A quoi bon essayer de faire fonctionner des machines pour ce dont elles ne sont pas faites ? Pourquoi utiliser Linux sur une DS ou un PDA qui n’est pas étudié pour, mis à part pour le côté geek ? Si vous voulez travailler le plus efficacement possible, alors sortez les machines qui sont les plus efficaces pour la tâche à réaliser, ça peut paraître logique, mais on a tendance à n’utiliser qu’une seule machine pour effectuer tous nos travaux, et on finit par tout faire sans rien accomplir de bon. C’est plus cher, certes, mais c’est le prix de l’efficacité… Soit j’achète un micro-ondes où je fais chauffer toutes mes boîtes de conserve, ou bien j’achète un ensemble de casseroles et poêles et je mijote de bons petits plats.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Une réponse à “Dis moi comment tu t’appelles, je te dirai à quoi tu sers”

  1. Lynxit a dit:

    J’en pense que *paf* AÏE…

    42 machines différentes seront nécessaires.

    Non sérieux, pour le prix que coute ces petits gadjets ce n’est pas indispensable et non productif mais ça dépanne (attente d’un email important,etc).

    Le problème avec 42 appareils différents c’est le contrôle et le cout avec 42 chose différentes.
    -Qui a rangé je ne sais où la commande de la TV et celle du lecteur DVD et celle du média-center, etc.
    -Qui à fermé mon travail sans sauvegarder sur mon PC,…
    -Tu me prête ton ordi portable j’aimerai aller dehors au soleil,..

    Il est vrai que la technologie actuel manque de puissance pour les appareils mobiles et que l’on est dans un société de consommation donc produit vite développé vendu chère qui ne dur pas car vite dépassé.

    À quand la tablette qui contrôlera ma TV mon média-center avec un accès internet pour les déplacements, wifi, HDD de bonne capacité, un écran tactile confortable mais non encombrant (7 à 8″ c’est bien), une doc pour branchement rapide à un écran de grande taille et pouvoir jouer un jeux dernier cri, application professionnelle, un clavier tactile à touche affiché par laser pour avoir sa configuration partout dans le monde (qwertz pour moi) et le plus important, qui ouvrir ma porte de garage en mettant ma bière au frais quand je rentre…etc

    Et au passage archos on sortie un bon petit produit abordable. l’archos 70 et 101 pas mal comme produit grand public en tout cas.

    Sur ce rêvé bien ^^.

Laisser une réponse